05/10 : RÉPÉTITION COMMENTÉE OPPB (réservée aux étudiants)

18h30 : ouverture des portes / 19h : concert / salle du Foirail

Concerto en Sol de Ravel + La Mer de Debussy + Le Boléro de Ravel (musique classique)

 

billetterie ICI

 

Orchestre de Pau Pays de Béarn

Direction : Fayçal Karoui

 

Le programme proposé est une répétition publique et commentée par le chef emblématique de l'Orchestre de Pau Pays de Béarn, Fayçal Karoui. Les œuvres travaillées et commentées invitent à un voyage au cœur des grands classiques français, avec RAVEL à l'honneur : Le Concerto en sol interprété par l'extraordinaire Marie-Ange Nguci, révélation mondiale du piano à tout juste 23 ans (encore étudiante), et l'éternel et universel Boléro, œuvre phare et planétaire du compositeur dont l'OPPB s'est approprié la marque. DEBUSSY, immense compositeur français, sera également à l'honneur avec son œuvre La Mer. 

 

Concerto en sol de Maurice Ravel

Concerto pour piano en 3 mouvements

Durée approximative : 20 min

Dates de composition 1929-1931

Dédicataire : Marguerite Long

Commanditaire : Serge Koussevitzky

Création le 14 janvier 1932

Salle Pleyel, Paris

 

Le Concerto en sol majeur de Maurice Ravel est un concerto pour piano et orchestre en trois mouvements composés de l'été 1929 à novembre 1931. Il a été créé à Paris, salle Pleyel, le 14 janvier 1932 par sa dédicataire, la pianiste Marguerite Long, avec l'Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par le compositeur.

Il est l'avant-dernière œuvre achevée de Ravel qui, à partir de 1933, perdit la faculté d'écrire sa musique. Construit sur un modèle classique, inspiré d'après son auteur de Mozart et de Saint-Saëns, il partage avec le Concerto pour la main gauche, dont il est l'exact mais très dissemblable contemporain, de nombreux emprunts au jazz. Succès public et critique dès sa première, il fut enregistré dès 1932 et compte aujourd'hui parmi les œuvres les plus jouées et les plus étudiées de Ravel.

 

La Mer de Claude Debussy

Trois esquisses symphoniques pour orchestre, en 3 mouvements

Durée approximative 22 à 25 minutes

Composition de septembre 1903 à mars 1905

Création 15 octobre 1905

Orchestre Lamoureux

Paris, France

 

La Mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre, est une œuvre symphonique du compositeur français Claude Debussy créée le 15 octobre 1905 à Paris par l'orchestre Lamoureux sous la direction de Camille Chevillard.

Entreprise en 1903 dans une petite ville du nord de la Bourgogne (Villeneuve-la-Guyard), la composition de La Mer est achevée en 1905 pendant le séjour de Debussy sur la côte de la Manche à Eastbourne. L'œuvre est dédiée à Jacques Durand et créée le 15 octobre 1905 à Paris par l'orchestre Lamoureux sous la direction de Camille Chevillard. La pièce n'est pas très bien reçue mais est devenue au fil du temps une des compositions orchestrales de Debussy les plus jouées. On y retrouve trois aspects clés de l'esthétique de Debussy : l'impressionnisme, le symbolisme et le japonisme.

À son propos, le pianiste Sviatoslav Richter, qui considérait Debussy comme un de ses trois compositeurs favoris, avec Chopin et Wagner, disait : « Dans la musique de Debussy, il n'y a pas d'émotions personnelles. Il agit sur vous encore plus fortement que la nature. En regardant la mer, vous n'aurez pas de sensations aussi fortes qu'en écoutant La Mer. Debussy, c'est la perfection même. ».

 

Le Boléro de Maurice Ravel 

Musique de Ballet

Chorégraphie Bronislava Nijinska

Durée approximative : 16 minutes

Dates de composition juillet à octobre 1928

Dédicataire : Ida Rubinstein

Création 22 novembre 1928

Paris, Opéra Garnier

 

Le Boléro est une des dernières œuvres écrites par Maurice Ravel avant l'atteinte cérébrale qui le condamna au silence à partir de 1933. Seuls l'orchestration du Menuet antique, les deux concertos pour piano et orchestre pour la main gauche et les trois chansons de Don Quichotte à Dulcinée lui sont postérieurs.

Le Boléro de Maurice Ravel est une musique de ballet pour orchestre composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l’Opéra Garnier par sa dédicataire, la danseuse russe Ida Rubinstein. Le Boléro est une œuvre de commande. À la fin de 1927, Ravel, dont la réputation était depuis longtemps internationale, venait d’achever sa Sonate pour violon et piano et s'apprêtait à effectuer une tournée de concerts de quatre mois aux États-Unis et au Canada quand son amie et mécène Ida Rubinstein, ancienne égérie des Ballets russes de Diaghilev, lui demanda un « ballet de caractère espagnol » qu’elle comptait représenter avec sa troupe à la fin de 1928. Ravel, qui n’avait plus composé pour le ballet depuis La Valse en 1919 et dont les derniers grands succès scéniques remontaient à Ma mère l'Oye et aux Valses nobles et sentimentales en 1912, fut enthousiasmé par cette idée.

Mouvement de danse au rythme et au tempo invariables, à la mélodie uniforme et répétitive, le Boléro de Ravel tire ses seuls éléments de variation des effets d’orchestration, d’un lent crescendo et, in extremis, d’une courte modulation.

Cette œuvre singulière, que Ravel disait considérer comme une simple étude d’orchestration, a connu en quelques mois un succès planétaire qui en a fait son œuvre la plus célèbre et, de nos jours encore, une des pages de musique savante les plus jouées dans le monde. Mais l'immense popularité du Boléro tend à masquer parfois l'ampleur de son originalité et les véritables desseins de son auteur.

 

 

 




Twitter Facebook Fil RSS Instagram de la centri