Elpmas (1992) - Moondog par l'Ensemble 0

musique contemporaine

En partenariat avec l’Ensemble 0

En résidence de création du 9 au 12 mars

 

 

Louis Thomas Hardin - connu sous le nom de Moondog - est assurément l'un des compositeurs les plus singuliers de ce XXème siècle. Aveugle visionnaire et inconnu légendaire il est l'architecte d'une œuvre unique et vaste où se mêlent un jazz inspiré des indiens des plaines, une écriture contrapuntique empruntée à J.S Bach et une science de la mélodie qui fascina le monde de la pop.

 

Tout au long de son œuvre, Moondog a su insuffler de la modernité dans sa propre nostalgie. Ainsi les rythmiques machiniques d’Elpmas (album réalisé sur la fin de sa carrière) se déploient au service de pow-wow savants et autres mélodies japonisantes. Il se révèle être une ode à la nature et une satire des évolutions technologiques. Cet album sonne comme un manifeste contre les mauvais traitements infligés aux peuples aborigènes.

 

Afin de retrouver à la fois la chaleur humaine et l'aspect primitif de ce concept-album, l'Ensemble 0 a choisi de travailler dans une optique purement organique. De véritables marimbas dérouleront les mélodies quand les machines analogiques tenteront de donner de la sensualité aux échantillons. Les field-recordings seront, eux, totalement recréés. Les musiciens emprunterons également au matériel sonore original enregistré en 1991 pour les besoins de l’album.

 

 

Amélie Grould : percussion

Stéphane Garin : field-recording, percussion

Vincent Malassis : machines

Joël Merah : guitare, banjo, orchestrations

Julien Pontvianne : saxophones

 

 

Le dossier de présentation à télécharger ici :

 


 

 

 

 

 

Cosmo-foetus (titre provisoire)

Une pièce Jimmy Bronx - Cie La Ligne de Désir (Pau)

Stéphane Léchit et Dorothée Dall’Agnola 

En résidence de création du 6 au 11 juin

 

 

Depuis quelques années, je me sens atteint d’un trouble étrange, les souvenirs de mes rêves se mélangent à ceux de ma vie personnelle, les deux présentant une texture image-sensation commune. Si bien que mon passé, mon itinéraire particulier, réel ou fantasmé, est peuplé de centaures, d’ours, de soleils multiples dans un même ciel, aussi bien que de mes amis d’enfance, des personnes croisées ou fantasmées, de ma famille, ou encore de bribes d’émissions télévisées. Pire, certains souvenirs semblent provenir du futur.


Cette intrication m’a posé la question suivante : si nous renoncions à vouloir séparer les éléments du rêve des éléments auto-biographiques diurnes, et les laissions acquérir la même valeur, quel serait le joyeux réel dans lequel nous vivrions ?


Ne sommes-nous pas des fœtus qui rêvons le monde ?

 

A partir d’une installation scénographique comprenant une table et des chaises de camping, deux micros, des instruments de musique (guitare électrique, synthétiseur modulaire, flûte, violon) une tente, une cinquantaine d’éléments de costumes, deux costumes d’ours... Deux performers laissent apparaître, selon un mécanisme cherchant à se rapprocher de celui de l’élaboration des rêves, des situations, des images dans lesquelles se mêlent personnages concrets et éléments archétypaux (animaux- totem, madone…). Par des processus de glissement entre les registres de jeux et registres corporels, ils renouvellent les univers dans lesquels ils sont plongés. Ils ne cherchent non pas à créer un rêve mais à être pris par lui.

 

Sous le nom de Jimmy Bronx sont réunis par Stéphane Léchit, de manière ponctuelle ou plus régulière, des artistes de plateau ou de rue (théâtre, danse, cirque) ayant un même attrait pour le jeu d’acteur, un même goût pour développer des points d’appui du mouvement et du jeu à partir du corps et de ses processus physiologiques et de développement.

 

 

La Ligne de Désir est soutenue par la ville de Pau, le CD64, et la Région Aquitaine.


Ses projets ont reçu le soutien de la Centrifugeuse (Service culturel de L’UPPA), de l’OARA, de Regards et Mouvements et d’Espaces Pluriels.


Production La LIgne de Désir

 

 

Le dossier de présentation à télécharger ici :



Twitter Facebook Fil RSS Instagram de la centri